Upgrade to ChromeUpgrade to FirefoxUpgrade to Internet ExplorerUpgrade to Safari

Comment trouver une agence de traduction qui deviendra un partenaire à long terme pour votre entreprise?

Publié le 13 juillet 2020

Demander un Devis Gratuit

Communiquer avec une clientèle internationale, augmenter et diversifier vos revenus, lancer votre marque vers des marchés internationaux : ce sont tout autant d’ambitions qui poussent votre équipe de direction à rechercher un professionnel de la traduction capable de vous représenter sous votre meilleur jour au reste du monde.

Qu’ils se prétendent spécialistes en traduction de site Web, en documents juridiques ou en contenu publicitaire, les prestataires de traductions multilingues ne manquent pas, mais comment choisir celui qui saura à la fois apprécier vos produits, votre image de marque et vos objectifs, comprendre votre langage et votre style et proposer des services de traduction fiables et de qualité ? ALM vous offre tous ses conseils sur ce sujet toujours épineux.

1. Où chercher votre partenaire et agence de traduction ?

Il est tentant de se contenter de la première page de votre moteur de recherche, mais gardez à l’esprit qu’elle est bien souvent envahie par des publicités payantes qui dissimulent peut-être la perle rare. Au-delà de la première page de Google, ALM vous recommande plusieurs autres options:

  1. Les recommandations : n’hésitez pas à parler de votre projet autour de vous. Vos collègues, notamment dans les services juridiques et marketing, auront peut-être déjà travaillé avec une agence de traduction qu’ils seront ravis de vous recommander ou, au contraire, qu’ils vous déconseilleront.
  2. Les moteurs de recherche : explorez plusieurs pages et cherchez des indications sur la situation géographique des bureaux de traduction mais aussi sur leur façon de travailler et sur les traducteurs avec lesquels ils collaborent.
  3. Les réseaux sociaux : passez par la fonction recommandation de LinkedIn, Twitter ou Facebook pour connaître l’opinion de votre réseau sur les agences de traduction à Paris, Londres ou dans le reste du monde.
  4. Les associations de traducteurs : en France, vous pouvez consulter la liste des adhérents à la Société française des traducteurs ou à l’Association des traducteurs littéraires de France pour trouver des professionnels en traduction qualifiés et reconnus par le secteur.
  5. Le tribunal de votre commune : vous y trouverez une liste des traducteurs assermentés, même s’il s’agit souvent d’indépendants qui ne travaillent que vers une ou deux langues. Vous pouvez aussi consulter les registres de la chambre de commerce et d’industrie de votre région.

2. Comment faire le tri parmi les candidats potentiels ?

Votre première impulsion sera probablement d’envoyer votre document aux agences repérées et de choisir le devis le plus avantageux. Toutefois, si vous êtes en quête d’un partenaire linguistique à long terme, il est conseillé de consacrer un peu plus de temps à sa sélection. Voici quelques éléments qui vous donneront un aperçu des priorités de vos candidats :

  1. Le site Internet : les arguments de ventes avancés sur le site de l’agence correspondent-ils à vos priorités logistiques et commerciales ? Les services proposés répondent-ils à vos besoins immédiats et futurs ? Au passage, étudiez l’orthographe et le style du texte et rejetez systématiquement les sites contenant des erreurs (c’est le b-a-ba !).
  2. La taille de l’entreprise : il s’agit de trouver un bon compromis entre la capacité de l’agence en termes de volumes, de qualité et de délais (qui dépend notamment de la taille du bassin de traducteurs à la disposition de la société), et le budget que vous pouvez consacrer à votre aventure multilingue. Les traducteurs indépendants sont limités quant au nombre de langues et à leur disponibilité, mais leurs tarifs sont généralement moins élevés.
  3. L’équipe : enquêtez sur les employés et traducteurs qui travaillent pour l’agence afin de vous faire une idée du type de personnel avec lequel vous sera amené à collaborer.
  4. Localisation géographique : si vous préférez rencontrer vos fournisseurs en personne, il pourrait être utile de choisir un cabinet de traduction situé à proximité de vos propres locaux afin de pouvoir organiser des réunions régulières entre vos équipes et les siennes.
  5. Homologations et labels de qualité : recherchez les homologations susceptibles de prouver que l’entreprise est fiable et qu’elle impose des procédures de qualité dans ses flux de travail et dans sa collaboration avec les traducteurs indépendants. La norme ISO 17100 concerne spécifiquement le secteur de la traduction, et confirme l’application des bonnes pratiques et des exigences contractuelles afin de mieux définir le service que peut attendre un client.
  6. Les domaines de spécialisation : il ne suffit pas de parler plusieurs langues pour bien gérer un projet multilingue. Une connaissance approfondie du secteur concerné est un atout indéniable. Les agences que vous avez repérées affichent-elles un degré de spécialisation sur le marché ou dans le domaine qui vous intéresse, ou sont-elles en mesure de recruter des traducteurs ayant des connaissances préalables de votre secteur ?

3. Sélectionner les finalistes parmi 5 nominés

Les tarifs et les délais proposés ne sont pas les seuls critères importants dans le choix d’une agence de traduction, surtout si vous recherchez un partenaire à long terme. La qualité du travail fourni, la bonne organisation des processus, les compétences administratives et les facultés de communication de votre contact entrent aussi en ligne de compte. Pour avoir un bon aperçu des méthodes de travail des candidats, impliquez vos équipes susceptibles de collaborer avec ce nouveau partenaire et envoyez une demande de devis à 5 agences.

  1. Prix et délais : ce sont bien sûr des aspects essentiels du service offert. Notez au passage qu’il est souvent plus facile de négocier un bon tarif si vous êtes prêt à patienter un peu.
  2. Efficacité de la réponse : combien de temps s’écoule-t-il entre votre demande et la réponse de l’agence ? Un représentant a-t-il pris le temps de vous contacter directement par téléphone pour discuter de vos besoins et de vos priorités ? Face à un potentiel nouveau client, un bon contact et un vendeur aux petits soins sont des facteurs prometteurs.
  3. Démarche de devis : le représentant a-t-il discuté avec vous du service offert, du ou des traducteurs susceptibles d’être retenus, des difficultés posées par votre projet ? A-t-il cherché à vous aider à économiser du temps et de l’argent ou à vous apporter de la valeur supplémentaire ? Une relation de confiance est essentielle à ce stade de la démarche.
  4. Traduction assistée par ordinateur (TAO) : ces logiciels permettant de mieux gérer la terminologie et la cohérence d’une traduction font partie du paysage dans ce secteur, mais ils doivent être utilisés à bon escient. L’agence de traduction vous en a-t-elle parlé au cours de vos discussions ? Quel logiciel utilise-t-elle, et pourquoi ? Et votre projet se prête-t-il à la TAO ?
  5. Test de traduction : votre nouveau partenaire potentiel accepte-t-il de faire passer un test aux traducteurs envisagés, de préférence à partir d’un texte choisi par vos soins ? Il s’agit d’un processus relativement courant et d’un excellent moyen de comparer la qualité des traductions. Si vous connaissez une personne de confiance dont la langue maternelle fait partie du mix linguistique qui vous intéresse, profitez-en pour lui faire relire discrètement les tests afin d’avoir une opinion externe.
  6. Flux de travail : discutez du projet avec vos collègues internationaux et avec les agences considérées. Comment souhaitent-ils travailler ? Votre entreprise a-t-elle des besoins spécifiques en matière d’intégration informatique, de langage de programmation, d’e-commerce ?
  7. Gestion des dictionnaires, glossaires et mémoires de traduction : un fournisseur linguistique digne de ce nom doit assurer la bonne gestion de votre terminologie, en étroit partenariat avec vous et vos équipes, afin de créer une version localisée et cohérente de vos communiqués et documents. Comment les agences envisagées approchent-elles cet aspect de leur offre ? Quelle valeur en tirerez-vous ?
  8. Assurances après-vente : comment les prestataires proposent-ils de gérer les éventuels problèmes ou désagréments en cas de désaccord ou d’insatisfaction ? Du traitement des litiges à l’assurance professionnelle, pensez à vérifier que vos candidats sauront réagir efficacement en cas de problème.

4. Entre les deux, votre cœur balance ?

Au-delà des résultats de votre test de traduction, des tarifs et de la valeur des services proposés, tenez également compte des facteurs plus émotionnels :

  1. Les premiers contacts de ce début de relation vous ont-ils laissé une bonne impression ?
  2. Les suggestions et processus proposés vous semblent-ils prometteurs ?
  3. Le gestionnaire du projet et le traducteur ont-ils bien appréhendé le style de communication que vous recherchez dans votre marketing international ?
  4. La collaboration avec vos propres employés (dont certains disposeront sans doute de connaissances très approfondies de vos produits et des technologies ou sciences concernées) revêt-elle l’importance voulue au sein de vos conversations ?
  5. Le représentant de l’agence a-t-il pris le temps d’évaluer votre projet et vos besoins afin de vous offrir une valeur optimale pour votre budget ?
  6. Vous a-t-on promis un représentant chargé de la gestion de vos projets ? L’avez-vous rencontré ? Est-il prévu d’organiser une réunion afin de discuter de vos projets et priorités en détail ?
  7. Le flux de travail proposé prévoit-il un contact direct entre l’agence et vos services, comme votre développeur Web ou votre équipe marketing, afin de créer une collaboration plus efficace et d’éviter les erreurs ?
  8. L’agence peut-elle fournir des références, recommandations ou témoignages de ses clients afin de vous convaincre de la qualité de son travail ?
  9. L’agence offre-t-elle des services supplémentaires susceptibles de vous intéresser ? Par exemple, peut-elle se charger de la PAO pour vos brochures ou catalogues internationaux, ou peut-elle intégrer des services d’optimisation des moteurs de recherches (SEO) pour vos pages Internet internationales ?

Les fournisseurs de prestations linguistiques sont nombreux, et la qualité et la valeur de leurs services varient d’une agence de traduction à une autre. Dans le choix d’un partenaire à long terme, ALM vous conseille de tenir compte des mêmes facteurs que ceux qui influent dans le choix de toute autre collaboration commerciale, comme le prix, les services, la qualité, mais aussi la bonne communication et les gages de qualité apportés.

Close

Request a Call Back